L’interview de Marie-Laure Puissant

Bonjour Marie-Laure, raconte-nous un peu ton « avant » la Régie ?

Mon avant diagonales… Je suis Cognaçaise d’origine. J’ai vécu longtemps en Charente. Dans les années 90, j’étais animatrice puis j’ai intégré plusieurs entreprises. Après cette succession de contrats, j’ai été recrutée sur un poste dans une IAE nommée « L’adresse » à Cognac. La structure grandissait de plus en plus : création d’une entreprise insertion (EI), puis d’une association intermédiaire (mise à disposition auprès particuliers), recrutement d’une brigade verte puis développement d’une entreprise de travail temporaire d’insertion (ETTI). Mon recrutement s’est fait sur le poste d’encadrante technique d’insertion puis j’ai évolué comme cheffe de chantier.

Cheffe de chantier ? Tu peux nous expliquer quelles étaient tes missions ?

Je faisais un peu de tout : vérifier les produits, faire le lien avec les entreprises du territoire, appeler les salariés qui ne venaient pas. J’étais dans l’équipe de nettoyage des parties communes des immeubles HLM de Cognac. J’étais à mi-temps puis une Accompagnatrice Socio-Professionnelle est partie, je l’ai remplacée comme ASP. J’étais donc encadrante et ASP des mêmes personnes, ce qui pouvait parfois s’avérer compliqué. Quand l’occasion s’est présentée, je suis passée uniquement ASP temps plein sur l’association intermédiaire et sur l’EI.

« On avait des postes très polyvalents à l’époque, c’était intéressant »

Je m’occupais des visites de chantier avec l’équipe des espaces verts. Il y avait des passerelles entre l’entreprise d’insertion, l’association intermédiaire et l’ETTI. Les salariés pouvaient évoluer entre les chantiers.

J’ai été licenciée économiquement en 2001. Je suis donc partie dans l’Oise avec mon compagnon.

Ce changement de vie, comment l’as-tu vécu ?

J’ai du me faire un nouveau réseau, taper à toutes les portes. J’ai fait plusieurs CDD : accompagnement des gens du voyage (administratif, accompagnement scolaire…), Maison d’enfance à caractère sociale,  de nouveau ASP dans une structure d’insertion, CIP au Conseil régional de l’Oise (accompagner des personnes dans des petits villages), responsable d’une structure sociale (intégrer socialement les personnes)…

Puis de retour en Charente Maritime, j’ai pris un poste de réceptionniste en camping sur l’Ile-de-Ré. Avec mon compagnon, nous avions envie de tenir un snack bar, ce que nous avons fait pendant quelques temps. Suite à des raisons personnelles, j’ai arrêté cette activité. J’ai recherché une nouvelle fois du travail et j’ai rencontré Anne G. que je connaissais depuis Cognac sur un forum d’emploi. Elle était directrice d’Aunis 2i à Surgères. J’ai donc travaillé à Aunis 2i, aujourd’hui Aunis GD. J’étais formatrice sur les savoirs de bases. Ces formations étaient assurées dans les locaux du point emploi DEFI à Mireuil pour le compte des salariés de l’établissement et service d’aide par le travail (ESAT). Chantal Guéry, responsable du service formation de la régie, a proposé que j’intègre la régie pour continuer d’assurer ces formations qui allaient s’arrêter. De fil en aiguille, je suis passée en CDI à temps partiel, depuis septembre 2020, 3 jours par semaine, les mercredis, jeudis et vendredi. 

Aujourd’hui, tu es sur un panel de formation plus large que ces formations sur les savoirs de bases c’est bien cela ?

Effectivement, j’assure les formations numériques qui sont réservées aux salariés des Structures d’Insertion par l’Activité Économique (SIAE) :

  • Formation aux bases du numérique – Les bases messageries, internet…
  • L’accès aux droits : créer un compte personnel sur différents sites, administratifs et autres. 
  • Formation Numérique et emploi sur le PLIE.
  • Formation savoir de bases avec les salariés de l’ESAT.

Au quotidien, cela se traduit par la préparation les supports de formation et l’animation de ces temps de formation. J’ai aussi une part d’administratif : contact à prendre, mails extérieurs, devis formation… J’assure également des permanence Trajectoires pour les pilotes afin d’expliquer aux personnes comment aller chercher leurs badges.

Assez parler du service formation, as-tu des hobbies ?

 « J’aime être à l’extérieur »

J’aime la marche, les randonnées en montagne, le sport. J’ai fait beaucoup de gym athlétique. Nager, le yoga, jardiner, lire de tout : récit, roman, policier…

Quelle est ta devise dans la vie ?

 « Toujours aller de l’avant »

Pour finir en beauté : quel est ton signe astrologique ?

Lion

Lucie Gougeon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *