L’interview de Roch Maudet

Roch, bienvenue à la régie de quartiers de La Rochelle. Parlons un peu de toi, tu as toujours vécu en Charente Maritime ?

Je suis né à Brest, d’un père militaire sous marinier. On est venu s’installer en Charente dans les années 80, donc ça fait un moment que je suis dans le coin.

Raconte-nous ton parcours professionnel. Je suppose qu’une formation pour être responsable d’un service mobilité dans une régie de quartiers, ça n’existe pas ?

Effectivement, ce n’est pas un parcours tout tracé ! J’ai suivi un BEP mécanique poids lourds avant de m’engager 4 ans dans l’armée de l’air : 2 ans de mécanique véhicule puis 2 ans de transport de gaz aéronautique vers Bourges. C’était la deuxième plus grande piste de France à l’époque. J’ai ensuite travaillé en coopérative agricole et je me suis installé avec ma famille sur Angoulême.

« Je réfléchis en parlant parce que j’ai besoin d’éclaircir mes idées »

J’ai aussi exercé dans l’automobile, comme vendeur une entreprise de ventes et location de véhicule de loisirs (Saintes), puis mécanicien chez Peugeot à Saintes. Avant la régie, j’étais à Ouest Agri depuis 12 ans (Aulnay). Mes missions ont évolué, je suis passé de vendeur à responsable.

Connaissais-tu la régie de quartier et nos quartiers d’intervention avant d’y postuler ? Qu’est-ce qui t’as attiré chez nous ?

Je ne connaissais pas du tout la régie. J’ai été débauché par Laurie Blaise-Martin, consultante en recrutement. Elle m’a présenté le projet associatif en juin 2020 et je l’ai trouvé très intéressant. J’ai rencontré Vincent Enard, le directeur, en juillet puis une seconde fois en septembre avec Jean-Paul Buton, le président. Entre temps, j’avais découvert l’action de la régie et les garages solidaires.

D’un seul coup le travail que je faisais chez Ouest Agri ne me paraissait pas inutile mais presque…

Quand on m’a rappelé pour me proposer le poste, j’ai de suite accepté ! Pour tout te dire, j’étais dans la voiture avec mon fils, j’ai vu que c’était la régie. J’ai dit à mon fils de décrocher le temps que je m’arrête pour prendre l’appel tellement j’étais captivé.

J’ai souvent eu des projets où on part de petit pour tout créer et c’est très stimulant. Je trouve ça génial de partir de rien. Quand ton impulsion, l’esprit d’équipe et faire fondre les idées ensemble ça fait avancer.

Sur quel poste as-tu été recruté à DIAGONALES ? Peux-tu nous en dire plus sur tes missions quotidiennes ?

Responsable Pôle mobilité. Le but du jeu c’est d’offrir des solutions de mobilité pour les gens qui ont besoin. Appréhender toute la problématique du déplacement pour faire en sorte que les gens qui ont cette problématique-là ait une réponse. Le garage, l’auto-école et cycl’occase sont une partie des solutions. L’idée est de les développer, les renforcer et les métamorphoser pour qu’elles soient le plus efficace.

Au-delà de ce qu’on va apporter aux gens qui en ont besoin, je veux créer une équipe soudée. Que chacun se sente bien dans son poste pour offrir la meilleure solution possible.

En respectant ces valeurs « Accueil, conseil, solidarité, formation et le respect » on va pouvoir avancer ensemble.

Je suppose que le travail n’est qu’une partie de ta vie, peux-tu nous dire ce que tu aimes ?

J’aime passer du temps avec mes enfants. Je suis aussi un passionné de moto !

Quelle est ta devise dans la vie ?

« À cœur vaillant, rien d’impossible. »

Pour finir en beauté : quel est ton signe astrologique ?

 Lion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *