Activités confinées de Chloé : créer un Oya

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je veux vous inviter à créer vos Oyas !

Alors déjà : qu’est-ce qu’un oya ? 

Un oya est une jarres en terre cuite qui une fois enterrée dans le sol à proximité de plantation permet une irrigation par goutte à goutte directement aux racines. 

Les oyas peuvent s’acheter, ce sont de jolis objet, néanmoins ils sont vendus assez cher pour le commun des mortels. Pour ceux qui n’ont pas les moyens, ou qui aime réutiliser ce qu’ils ont sous la main, il est possible et facile d’en créer.

Personnellement ça faisait longtemps que je voulais, et ce pour plusieurs raisons qui m’appartiennent et que vous êtes libres de partager ou non :

  • Je déteste arroser le jardin : ne me demandez pas pourquoi je pense qu’il y a plusieurs raisons cumulées, je déteste tenir un tuyau et attendre que l’eau s’écoule au pied. J’ai l’impression de perdre mon temps, j’adore planter, prendre soin, observer des heures au jardin, être dans l’action. Arroser vraiment je n’aime pas ça, de plus étant convaincue qu’on a tendance à gaspiller cette ressource précieuse et épuisable qu’est l’eau, je pense que je culpabilise toujours un peu. en été, je surveille toujours les prévisions de pluie et si elles ont lieu ou pas et je n’arrose que toute les 3 semaines maximum. 
  • J’essaie de pratiquer la permaculture, pourquoi ? car comme dit au dessus, je préfère modestement observer la nature, que la tourner, la retourner, la maltraiter. Alors dans un soucis de respect je la recouvre de paille, je ne la travaille qu’à la grelinette, jamais ni de motoculteur traumatisant pour le sol du potager, ni même retourner à la bêche. J’expérimente aussi toute sortes d’expériences comme les buttes en permaculture, le compostage de surface, le fait de ne pas tailler mes plants…
  • Un oya au pied des plantes plus gourmande en eau pourrait être une réussite (Melon, maïs). Car du coup, puisque je n’arrose que très peu, certaines cultures comme le maïs, le melon mais aussi les aubergines ont un peu plus du mal dans mon carré potager. 

Je vous partage une vidéo expliquant comment faire un oyas, (il y a plusieurs méthodes, vous pouvez aussi chercher celle qui vous correspond le mieux)

Que faut-il pour faire des oyas comme les miens ?

  • deux pots en argile exactement de la même taille (ici 4 puisque j’ai fait deux tailles différentes)
  • un bouchon de liège (ou une pièce)
  • du silicone alimentaire (je n’adore pas trop, j’aime même pas du tout … Mais j’ai pas trouvé d’autre pour faire différemment)
  1. En premier boucher le trou d’un des pot (celui qui sera mis dessous)
  2. Ensuite fixez les deux pots ensemble grâce au silicone
  3. Laissez sécher !
  4. Creusez un trou au potager à l’endroit où vous souhaitez installer votre oya (selon leur diamètre, les racines pourront en profiter plus ou moins loin)

Vous trouverez des conseils sur internet, je sais que le tout petit n’arrosera pas loin autour de lui, le plus grand un peu plus peut être entre 50 cm et 1m.

Vos plantes, irons grâce à leur système racinaire puiser l’eau où elle se trouve, ce qui offrira des racines fortes et une plante plus solide.

J’ai beaucoup lu sur le sujet à présent j’ai hâte d’expérimenter. Je pense que ces deux oyas sont les premiers d’une grande série. Il serait intéressant de faire un article après l’été de façon à faire un retour d’expérience de cette première saison avec irrigation par Oya.

Très belle journée à tous,prenez soin de vous et à demain pour une nouvelle activité confinée !

Chloé Moulis, médiatrice lien social

Un commentaire

  1. Bonsoir,
    Merci pour cette jolie idée d’oyas maison. Je voulais savoir quelle était votre terroir d’experience sur les oyas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *