Comment mieux vivre le confinement dû au Covid-19 ?

Suite à l’épidémie de Covid-19, restés confinés à la maison est une obligation depuis le 17 mars 2020. Vous trouverez la traduction des recommandations OMS du 12 mars 2020 par Dr Astrid Chevance (psychiatre, doctorante en épidémiologie Université de Paris) et David Gourion (psychiatre) ainsi que des contacts pour être accompagnés pendant cette période si besoin.

Recommandations à l’intention des personnes qui s’occupent d’enfants

  1. Les enfants peuvent répondre au stress de différentes façons : en étant plus « collant », anxieux, évitant, colérique, agité ou pour certains en faisant de nouveau pipi au lit. Essayez de répondre aux réactions de votre enfant de façon bienveillante. Écoutez leurs inquiétudes, qui sont propres à leur âge, et témoignez leur plus d’affection et d’attention que d’habitude.
  2. Aidez les enfants à trouver des moyens constructifs pour exprimer leurs émotions comme la peur ou la tristesse. Initier des activités créatives, comme jouer avec eux ou dessiner peut facili­ter le partage des émotions. Les enfants se sentent soulagés s’ils ont un espace d’expression et de communication de leurs émotions dans un environnement sécurisant et bienveillant.
  3. Gardez l’enfant proche de ses parents et de sa famille si cela est sécurisé pour l’enfant et évitez de séparer l’enfant de ceux qui s’occupent de lui habituellement. Si un enfant doit être séparé de ses parents, assurez vous qu’il reçoive des soins et une attention appropriée et qu’un travailleur social (ou équivalent) suive régulièrement l’enfant. Par ailleurs, si des périodes longues de séparation sont à prévoir, maintenez un contact régulier avec les parents comme par exemple des appels téléphoniques ou avec webcam deux fois par jour ou d’autres moyens de communication adaptés à l’âge de l’enfant (réseau sociaux, etc).
  4. En cas de confinement, essayez de maintenir une routine proche de la routine habituelle. Veillez à proposer des activités adaptées à l’âge de l’enfant, notamment des activités pédago­giques. Encouragez les enfants à jouer avec les autres enfants même si ce sont ceux de la famille en cas de confinement.
  5. En temps de stress et de crise, il est fréquent que les enfants recherchent plus d’affections et sollicitent plus leurs parents. Parlez du COVID-19 avec votre enfant en étant sincère, honnête et en utilisant un vocabulaire approprié pour leur âge. Si votre enfant a des inquiétudes, essayez de les résoudre avec lui pour soulager son anxiété. Les enfants observent les émotions, les com­portements et les réactions des adultes à la recherche d’indices pour gérer leurs propres difficul­tés émotionnelles dans ce temps de crise.

Recommandations à l’intention des personnes âgées, aidants et personnes vivant avec une maladie chronique

  1. Les personnes âgées, notamment celles qui sont isolées ou qui ont des troubles cognitifs, ou un syndrome démentiel vont devenir plus anxieuses, stressées, agitées, ou présenter des com­portements de retrait pendant l’épidémie ou le confinement. Familles et professionnels de santé sont encouragés à leur apporter un soutien pratique et affectif.
  2. Partagez avec ces personnes des faits simples, avec des formules adaptées, sur ce qu’il se passe et sur les moyens de réduire le risque infectieux. N’hésitez pas à répéter l’information aussi souvent que nécessaire. L’information doit être communiquée de façon claire, concise et respec­tueuse. Il peut être aussi utile de délivrer l’information avec un support écrit et graphique adapté. Incitez les familles et le réseau de soutien autour de cette personne à dispenser cette information et à aider la personne à respecter les consignes.
  3. Si vous avez une maladie chronique, assurez-vous d’avoir une réserve de médicaments pour 15 jours. En cas de besoin d’aide, prenez contact avec les personnes de votre entourage.
  4. Anticipez vos besoins : préparez une liste « en cas de besoin » avec les numéros des services de santé, de proches qui pourraient vous aider, de livraison de nourriture.
  5. Essayez de maintenir une activité physique à domicile et limitez le temps passé au lit.
  6. Vous pouvez créer de nouvelles routines avec des activités régulières : exercices physiques, tâches domestiques, chanter, peindre, etc. Aidez les autres, appelez vos proches, vos voisins, encouragez les personnels soignants. Restez en contact régulier avec vos proches par téléphone ou autre moyens compatible avec les consignes sanitaires.

Recommandations à l’intention des personnes isolées

  1. Restez en contact et entretenez votre réseau de connaissance (email, réseaux sociaux, vidéo conférence et téléphone). Même seul essayez d’avoir une routine de vie.
  2. En temps de stress, faites attention à vos propres besoins et ressentis. Essayez de maintenir des exercices physiques, un rythme de sommeil normal et une alimentation équilibrée. Remettez les choses en perspectives : les autorités de santé du monde entier essaient de contenir l’épidémie pour que chacun puisse recevoir les meilleurs soins.
  3. Un flot continu d’information crée de l’anxiété chez tout un chacun : tenez-vous informés des actualités diffusées par les autorités de santé uniquement à quelques moments précis dans la journée.

Besoin d’être accompagné ?

La maison des Adolescents 17

La maison des Adolescents 17 a mis en place un service téléphonique et/ou numérique minimum d’écoute, pour les jeunes de 12 à 25 ans. Pour cela il vous suffit de leur envoyer un mail avec votre prénom (ou un pseudo) et votre contact téléphonique ou numérique à mdaja.larochelle@orange.fr L’intervenant de permanence ce jour là vous recontactera de 10h à 17h. N’hésitez pas à les solliciter pour mieux vivre cette période.

Le CCAS de La Rochelle

Vous connaissez une personne isolée ou vous vous sentez isolé ? Vous pouvez contacter le CCAS de la Ville de La Rochelle qui se chargera ensuite de téléphoner tous les 2 jours.

Contact : sante.publique@ville-larochelle.fr – 05 46 51 51 42

Le CIDFF 17

Confinement ou non : tous les services du CIDFF 17 – Information Juridique / Aide aux victimes / Soutien psychologique / Emploi (VAE – Formation – CEP) – sont ouverts en cette période !

Contact : 05 46 41 18 86

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *